top of page

Intersectionnalité : les filles, les mathématiques et le niveau social

Lu sur Linkedin





Résumons nous : la réforme Blanquer a certes entraîné une baisse sans précédent des lycéens – et surtout des lycéennes – dans les classes mathématiques de 1ére et terminales, mais cette baisse ne concerne que très peu les enfants des classes sociales favorisées (les « premiers de cordée »), qui savent bien que l’apprentissage des maths leur ouvrira des carrières prometteuses.

Pourquoi s’inquiéter alors ?

Posts récents

Voir tout

L’académie des sciences s’emmêle

L’académie des sciences alerte à son tour sur « la sous-représentation des femmes dans les métiers des sciences et de l’ingénierie », qui « prive les sociétés d’une partie de leurs talents potentiels,

Comments


bottom of page