top of page

On a trouvé le Graal

Une pépite dans l'étude de l'IPP sur « Le décrochage des filles en mathématiques dès le CP ». Que dis-je ? Le Graal !

Après avoir passé en revue tous les critères possibles et inimaginables (les familles aisées, moyennes, défavorisées, hétéroparentales, homoparentales, monoparentales, autres, la géographie, le statut public ou privé des écoles, la pédagogie classique ou pas), l'étude concède « qu’un levier d’action potentiel pour limiter le décrochage des filles en mathématiques par rapport aux garçons concerne la structure même de l’école », avant de préciser entre parenthèses (c'est vous dire l'insignifiance de la chose) : le décrochage est en effet plus faible dans les écoles situées en REP+ caractérisées par des classes de taille réduite, davantage de soutien scolaire, et des équipes pédagogiques renforcées.

Prévenez Mme Belloubet et son prédécesseur qui cherchent comment lutter contre le décrochage scolaire et améliorer les résultats des écoliers français aux test PISA : des classes de taille réduite, davantage de soutien scolaire et des équipes pédagogiques renforcées y contribueraient.

L'uniforme n'est pas mentionné.

Posts récents

Voir tout

L’académie des sciences s’emmêle

L’académie des sciences alerte à son tour sur « la sous-représentation des femmes dans les métiers des sciences et de l’ingénierie », qui « prive les sociétés d’une partie de leurs talents potentiels,

Commentaires


bottom of page